Londres à vélo avec tfl

Je fais moi même un peu de vélo, mais j'ai toujours eu du mal à imaginer un service de calcul d'itinéraire en vélo qui soit à la fois simple, utile et qui prenne en compte les spécificités de chacun...
Depuis quelques temps, le calculateur d'itinéraire en transport public des TfL intègre le vélo, comme il s'agit de gens sérieux, il y a probablement quelques leçons à en tirer. Je vous propose une petite analyse de ce service.

Le vélo n'est pas sélectionné dans la liste des "modes par défaut" :itinéraire en vélo à Londres
C'est une bonne chose qui évite de dérouter les internautes qui viennent d'abord cherche des informations sur les transports publics.
Si vous choisissez le mode vélo, vous aurez, par défaut, un itinéraire vous menant du départ à l'arrivée en vélo. Si vous le souhaitez, d'autres options qui présentent les principaux scénarios d'utilisation du vélo : laisser le vélo à la gare, l'emporter dans les véhicules... Il en manque un : l'utilisation de vélos en "libre service" qui n'existent pas encore à Londres.

Option vélo et transport public sur le site TFL
J'ai fait un test en demandant d'emporter mon vélo dans le métro, apparemment c'est possible, mais curieusement, on me propose de finir mon itinéraire à pied...
En conclusion, je reste sur ma position initiale. Un calculateur d'itinéraires en vélo est complexe fonctionnellement. Au delà des différents scénarios d'usage, Jeannie Longo (route et piste) et Anne Caroline Chausson (BMX) ne choisiront sans doute pas les mêmes itinéraires pour des raisons qui resteront difficiles à modéliser !
Il n'en reste pas moins que les site des TfL, qui est extrêmement complet et très cohérent, a le mérite de défricher le thème de l'itinéraire "vélo et transport public". Bien d'autres services valent le détour, les fonctions de calculs d'itinéraire pour les personnes à mobilité réduite :
Ou la possibilité offerte aux bloggeurs d'intégrer un calcul d'itinéraire directement sur leur site comme ci-dessous :
Transport for London
Journey Planner


Tenez vous au courant des nouveautés en matière d'information voyageurs en vous abonnant à Transid.

2 commentaires:

GENDRE Patrick a dit…

Oui, je suis assez d'accord, fonctionnellement le calcul d'iti Vélo c'est assez compliqué et pour l'instant trop compliqué si associé à un calcul d'iti TC.
Voir à ma connaissance le plus évolué "du monde", celui de Stuttgart :
http://www.predim.org/spip.php?article2720
Je ne sais pas qui va l'utiliser en pratique.
Mais vu la médiatisation du vélo, il faut aussi améliorer l'info usagers, y compris en termes de calcul d'iti. Pour l'instant on n'a pas encore trouvé la formule mais ceux qui s'y essayent comme les TfL font avancer le schmilblic, à force!


La priorité à mon avis du point de vue de l'info vélo est que les gestionnaires (agglo, typiquement) gèrent et maintiennent une "couche" du réseau vélo sur SIG, quitte à voir comment la diffuser aux usagers (via le web via le calcul d'iti google ou michelin, en alimentant navteq ou teletlas, en éditant de bonnes vieilles cartes papier) ; cette donné sur le réseau cyclable a aussi (d'abord?) un intérêt pour mieux connaitre l'accessibilité vélo, suivre la politique d'aménagements cyclables, etc.
A bientôt !

Yann a dit…

Oui. J'ai d'ailleurs oublié de signaler cette carte, qui correspond bien à une couche vélo du SIG. Elle présente les axes routiers praticables en vélo à Londres et alimente le calcul d'itinéraire.
Et toujours dans le rubrique des "oublis" il faut aller voir Mlib' une application mobile pour le vélib, très astucieuse, développée par et présentée sur RenaLid.