Nouveaux sites d'itinéraire en transport public : Trom, i-MetrO, Google Transit...

Trom.fr est un mashup très réussi sur le métro parisien et même au delà puisqu'une partie des transports d'Ile de France semble couverte. trom.fr est innovant pour au moins pour trois raisons :
  1. il est très simple d'utilisation et l'internaute "comprend" tout de suite comment ça marche. Il suffit de déplacer (drag and drop) les icones "D" pour départ et "A" pour arrivée. Il fallait y penser, mais faire simple ce n'est pas toujours évident... Sur www.navitia.com, par exemple, beaucoup d'internautes ne "comprennent" pas qu'il suffit de cliquer sur la carte pour désigner les points de départ et d'arrivée...
  2. il propose plusieurs itinéraires "valables", ou "possibles" et laisse à l'Internaute la responsabilité du choix en indiquant un "temps moyen de parcours".
  3. Il ne fait aucune référence aux opérateurs (RATP ou Transilien) ni à l'autorité organisatrice (STIF) et se positionne sur le registre du site "communautaire". Cela fait aussi penser à I-Metro, le génial service de P. Bernard & F. Van Caenegem qui est maintenant disponible sur mobile à i-metro.mobi.
Allez voir trom.fr, comparez avec navitia (navitia est aussi sur google maps, il donne des horaires précis mais pour un seul itinéraire conseillé, il couvre aussi les bus) et dites moi ce que vous en pensez !
En tout cas chapeau à l'auteur Michael Krause et à la communauté (?) SiliconValois qui ont produit ce site.

Pendant ce temps, Google Transit arrive, logiquement, en Europe et pas par la petite porte puiqu'il annonce quatre sites ouverts simultanément : deux en Italie, un en Suisse et un au Royaume Uni.
J'ai testé le premier "exemple de recherche" sur Traveline South East, l'itinéraire proposé comprend une correspondance de 11h... En même temps, c'est un début et cela va certainement s'améliorer...
Sur Google Transit, on dispose d'une interface identique que vous fassiez une recherche à Florence avec ATAF&Linea ou à Austin Texas avec Capital Metro.

Entre l'interface unique et mondiale de google et celles astucieusement imaginées par des communautés locale, les sites des exploitants et leurs autorités vont devoir se renouveller et proposer des prestations de plus en plus qualitatives, sous peine de voir leurs voyageurs aller s'informer ailleurs.

Recevez les articles de Transid par mail :

et suivez les instructions : recopiez le code, puis recevez votre mail de confirmation...

4 commentaires:

Colibri a dit…

Euh, toutes ces données d'itinéraires / arrêts, elles viennent d'où, que ce soit pour Trom ou imetro ?

Certains auraient donc (gratuitement?) accès à ces données ? On m'aurait menti :-)

Yann a dit…

Je peux répondre pour I Metro car cela est expliqué sur leur site : c'est communautaire ! Certains utilisateurs et fans signalent les évolutions des réseaux. Comme les données ne sont pas des horaires exacts mais des fréquences moyennes et des temps de trajet, cela marche.
Pour Trom, je ne sais pas. Peut être travaillent ils avec I-Metro, peut être font ils le travail eux mêmes, peut être ont ils un partenariat avec un opérateur...

Bruno a dit…

Les AO et exploitants devraient dorénavant plutot se positionner en prestataires de services complémentaires. Cela implique des interfaces sur leur outils eux même liés avec google et des services tels que réservation (siège, tad,préférences) et des ventes de billets lorsque utile.

Unknown a dit…

Pour les curieux il y a un site qui est dans le style de Trom.fr et plutôt sympa : http://www.geolee.com/trajets.php