Mondes virtuels et réalité augmentée


Le monde virtuel à la mode en ce moment c'est Second Life. Vous pouvez y retrouver Transid Chaplin, mon avatar, qui n'est pas encore très entreprenant mais qui fait un peu de tourisme sur ce continent constitué d'Iles thématiques, habitées par des artistes et des marchands virtuels. C'est un peu comme les Sims, mais pour les grands et avec du "vrai argent" (800K$ dépensés en 24 heures ?) et de "vraies sociétés" : voire Dell, Sun. Si vous voulez vraiment en profiter, prenez votre carte bleue et annulez vos vacances !
La réalité augmentée, c'est un peu l'inverse. Elle s'appuie sur des images bien réelles, capturées par une caméra vidéo et bientôt par celle de votre téléphone portable, et y ajoute des créations virtuelles qui semblent interagir avec l'environnement. Une sort de delirium tremens technologique...
Je vous propose une petite vidéo très pédagogique et spectaculaire :


Video: Total Immersion - On10

Ces deux concepts auront ils des applications en matière de transport ?
  1. Préparerons nous nos déplacements en repérant les correspondances dans des univers virtuels ?
  2. Utiliserons nous la réalité augmentée pour afficher les horaires sur les arrêts de bus ?
Qui peut le dire ? En tout cas la tendance semble bel est bien à l'intrication du réel et du virtuel, plus seulement pour les ados, mais aussi pour les entreprises.

2 commentaires:

Valérie a dit…

Diable, tout cela finit par être un peu effrayant... A quand les horaires de train sur PSP ?! Et surtout... pouquoi faire ?!!
Je sais, je suis horriblement conformiste, tendance ringarde, mais j'ai parfois du mal à voir le véritable intérêt de tout cela, au-delà de la prouesse technologico-ludique...
En tout cas, s'il y a la moindre chance que tout cela se traduise en un VRAI service au client, je te fais confiance pour l'imaginer !

Yann a dit…

Il y a effectivement beaucoup de questions et de doutes autour des "mondes virtuels", et le développement "explosif" de second life et l'engouement que cela suscite, y commpris au sein d'entreprises sérieuses laisse un certain nombre d'observateurs perplexes... A voir dans les mois qui viennent.