Visualiser les zones encombrées : Traffic in Lisbon

Le projet CityMotion du MIT Portugal porte sur les techniques de fusion de données pour les consommateurs, les opérateurs et les planificateurs de mobilités. Dans ce cadre, Pedro M. Cruz nous propose un superbe travail de visualisation des données de trafic à Lisbonne. Les traces de 1500 véhicules circulant pendant un mois alimente cette vidéos de quelques secondes qui permet d'identifier les zones ou la circulation est dense (lumineuse), lente (rouge) ou rapide (vert).
Voila qui illustre parfaitement un des enjeux de la collecte des données de mobilité. Pour produire cette vidéo, des données "personnelles sensibles" ont été agrégées et compressées. Si le résultat est dépersonnalisé, mais la matière première est "personnelle". Il faudra trouver les conditions techniques, sociales et législatives pour permettre ce partage de données privées si nous souhaitons exploiter plus symptomatiquement toutes ces traces.

1 commentaire:

Jacques Cesbron (administrateur) a dit…

impressionnant! on dirait une représentation du trafic de neurones dans un cerveau !!!