Le Crowdfunding pour financer la mobilité et les transports ?

Le crowdfunding (ou finance participative d'après Wikipedia), c'est une souscription publique, une pratique qui connait un renouveau certain sur Internet pour toute sorte de projets. 

Kickstarter, un des principaux acteurs sur ce marché, annonce avoir permis le financement de plus de 34 000 projets pour un montant total de plus de $386 millions. Certains projets, bénéficient du soutien d'une large communauté et rassemblent des montants importants : plus de $10 millions par exemple pour Pebble, un projet de montre communicante.

Les projets de mobilité et de transports publics peuvent ils bénéficier de ce genre de financements ? et si oui, à quelles conditions ?  Pour commencer à répondre à cette question voici un parcours au travers de quelques  projets liés de près ou de loin aux transports publics sur les sites IndiegogoKickstarter et neighbor.ly.

Des vacances pour Karen accompagnatrice de bus scolaire

Empathie, émotion et solidarité sont des ressorts efficaces pour le crowdfunding. Certains sites se spécialisent même dans les demandes de financements pour des personnes malades. En 2012, une vidéo montrant une accompagnatrice scolaire âgée harcelée par des ados lors d'un voyage scolaire en bus à "fait le buzz". En réponse, une campagne intitulée  "Lets Give Karen -The bus monitor- H Klein A Vacation!" a rassemblé plus de $700 000 permettant ainsi à Karen de s'offrir, non plus des vacances, mais une retraite qu'on imagine méritée.

Productions artistiques et culturelles urbaines

Le crowdfunding est bien adapté aux projets artistiques, notamment lorsque l'artiste dispose d'une communauté de "fans" déjà active. On trouve de nombreux projets artistiques liés au transport public, certains semblent particulièrement intéressants et ambitieux comme ce projet sur le développement urbains en Chine vue travers les témoignages de trois conducteurs de taxi de Beijing ($11 000). La "bande annonce" vaut le détour !
RED line D.C. a rassemblé  $3 505 pour un documentaire sur les voyageurs, les riverains, les artistes et les touristes utilisant la ligne du même nom à Washington D.C.

Mind the gap, est un documentaire sur la mobilité urbaine durable actuellement en cours de tournage,

Dans le cas du projet beautifying LIRR, la mobilité n'est plus le thème, mais le support de l'oeuvre. Il s'agit proposer aux voyageurs de la ligne un paysage "amélioré" par des épreuves photographiques artistiques géantes collées sur les murs le long des voies.

Communications politiques

La présentation du projet, sa perception par le plus grand nombre, l'usage des réseaux sociaux pour diffuser la campagne sont des éléments clés pour le succès des campagnes. Il n'est pas sûr que ces outils soient particulièrement bien maîtrisés par les décideurs publics traditionnels. Ainsi, ce projet pour financer une campagne de communication en faveur d'une taxe pour les transports publics à Toronto semble "ramer". A l'inverse, le mouvement Occupy à Portland n'a eu aucun mal à rassembler les fonds nécessaires pour son projet de publicité dans les transports publics.

Cartes, guides et app pour les transports publics

Certains proposent des projets de "cartographies des transports" comme ce plan des trains de Californie façon plan de métro ou ce guide des transports avec indication de la fréquence de passage à Cincinnati.

Un projet récent s'inscrit dans une démarche ambitieuse portée par l'équipe d'Urban Launch Pad et propose d'élaborer la première carte des bus de Dhaka (Dacca) capitale du Bengladesh (18 millions d'habitants).


Enfin, un projet visant à réintroduire les transports publics dans l'iPhone a opportunément récolté $26 000 en surfant sur l'émotion suscitée par le fiasco cartographique d'Apple dont nous avions parlé dans cet article.

Vélos en libre service

Le site neighbor.ly est réservé aux collectivités locales qui souhaitent faire appel au public pour financer leur projet. Il méritera probablement un suivi régulier. On y trouve; notamment, une association à but non lucratif proposant de participer au financement du projet de vélo en libre service de kansas City. Ce projet affiche $419 298 récoltés en proposant notamment à des entreprises de parrainer une station ou un vélo et à des particuliers d'acheter des abonnements par anticipation. 

4 commentaires:

Tristram a dit…

Ce que je trouve particulièrement intéressant dans le projet de Dhaka, c'est moins l'aspect crowdfunding, que l'aspect crowd sourcing.

Ça montre que quelques gus avec des smartphones peuvent facilement reconstruire un réseau de bus, avec en bonus des chiffres sur le remplissage.

Vu la quantités de villes à plusieurs millions d'habitants où il n'existe pratiquement aucune information voyageur de qualité, ça pourrait bien changer la donne.

cha a dit…

Nous chez http://www.kisskissbankbank.com, on serait ravi d'accueillir des projets de mobilité ;-)

Yann a dit…

Bonjour Cha, il y a, effectivement, plein de projets intéressants sur kisskissbankbank en français en plus ! J'avais ^particulièrement aimé celui ci.

Christophe Duquesne a dit…

Celle ci aussi est intéressante : http://www.kickstarter.com/projects/228865951/transit-app-for-ios-6-and-beyond